SudOuest.fr | Déviation de Beynac (24) : le "guignol" Bern répond au "seigneur féodal" Peiro

Publié le 09/02/2018 à 11h12. Mis à jour à 11h19 par Julien Rousset.

Stéphane Bern et Germinal Peiro ARCHIVES DR ET "SO"

Le projet de contournement continue d’échauffer les esprits.

En marge d’une interview accordée en début de semaine à "Sud Ouest" au sujet de sa mission pour la sauvegarde du patrimoine, Stéphane Bern a rappelé son opposition au projet de contournement de Beynac, en Dordogne. "Le Département de la Dordogne veut construire une rocade, de 3,5 kilomètres, pour un budget estimé à 35 millions d’euros : a-t-on vraiment besoin de dépenser tant d’argent public pour cinq semaines d’embouteillages par an à l’entrée de Beynac ? C’est la seule question que je pose."
L’animateur, chargé par Emmanuel Macron d’une réflexion sur "la rénovation du patrimoine en péril", déplore les "attaques" de Germinal Peiro, président du Conseil départemental de Dordogne, à son encontre. "Il sort de sa boîte comme un guignol !", avait notamment commenté, fin décembre, Germinal Peiro.


"Il veut sa déviation"

"Je n’ai rien fait d’autre que donner mon avis, en tant que défenseur du patrimoine… Pourquoi monsieur Germinal Peiro s’est-il empressé de m’attaquer sur un plan personnel ? La décentralisation a du bon, et parfois du moins bon : il y a en Dordogne un élu, président du Département, qui se comporte comme un seigneur féodal. Il veut sa déviation, il aura sa déviation…. Simplement, des maires et des habitants du département m’ont appelé ces dernières semaines pour me dire qu’ils sont d’accord avec moi, mais qu’ils ne peuvent rien dire car ils ont besoin, pour leur commune, des subventions du Département. Ça s’appelle la féodalité : Germinal Peiro est un socialiste… qui aime la féodalité."


http://www.sudouest.fr/2018/02/09/deviation-de-beynac-24-le-guignol-bern-repond-au-seigneur-feodal-peiro-4187691-2147.php?xtmc=beynac&xtnp=3&xtcr=21